LES POLISSONNERIES DE FANNY

RÉVEIL

J’étais encore toute blottie
Reposée et toute engourdie.
Quand tu m’as soulevée doucement

j’ai perçu ton léger tremblement .

Là, j’ai frissonné légèrement
Mais n’est pas craqué sur le moment.

Sous tes caresses, n’ai pas bougé
Et t’ai permis de tout diriger .

Abandonnée et sans crainte ;

Réjouie, j’ai plongé sans contrainte

Dans un bain chaud et coloré
Et t’es laissé me dévorer.

La jouissance fut instantanée.
Une communion brève et éphémère.

Sur l’autel du petit déjeuner
Voilà déjà que tu me digères.

Avec du beurre ou de la confiture

Les amours ne sont pas rigolotes
et le plaisir n’est que déconfiture

Quand on est qu’une simple biscotte.

JEUX DE PLAGE

Je suis allée nager dans ton regard enjôleur.

J’ai surfé sur des rouleaux tentants

M’abandonnant sans aucune pudeur
Et me laisser flotter au gré du courant.

Le doux va-et- vient des vagues

Me fait tanguer sur tes rivages
Et ma tête et mon corps divaguent

quémandant un amarrage.

Sur nos dunes, avons joué
Roulant, enroulant , déroulant.

Jusqu’à bout de souffle, nous échouer.

Dans l’écume, nous abandonnant.

De jour comme de nuit
Ton phare en moi luit, Guidant mes égarements

Dans des voyages haletants .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s