Lettre ouverte à SeaWorld par Sea Shepherd

France Infos Média est sensible à la protection animal souhaite faire partager au plus grand nombre la lettre ouverte de Sea Shepherd à Sea World

Lettre ouverte à SeaWorld: bien plus que de grands bassins, les orques ont besoin de l’océan

SeaWorld,

Vos actions chutent de jour en jour. Cette hémorragie financière fait suite au documentaire percutant « Blackfish », mais surtout à la prise de conscience croissante du public qui réalise que confiner des cétacés intelligents dans des bassins cruels et minuscules et les obliger à se donner en spectacle est totalement inacceptable. Alors que le contrecoup perdure, il existe une meilleure solution, et une meilleure façon d’utiliser votre argent, que celle d’envisager de dépenser des centaines de millions de dollars pour construire des bassins plus grands pour les orques.

En tant qu’entreprise responsable du bien-être d’animaux, à chacune de vos décisions, vous devriez vous demander « Ce changement sera-t-il bénéfique pour les animaux? Voudraient-ils vraiment cela? », comme le déclare Paul Watson, fondateur de Sea Shepherd. En effet, ces grands bassins, en leur offrant plus d’espace pour nager, amélioreraient sans aucun doute la vie de ces orques. Si elles avaient la possibilité de parler dans l’une de nos langues humaines, les orques diraient probablement qu’elles sont d’accord, en admettant que ce soit leur seule option.

Toutefois, nous sommes certains que ces cétacés voudraient vivre dans l’océan, et non dans les bassins où ils se trouvent actuellement, ni dans le bassin le plus grand que vous pourriez construire. Ils veulent la vie qui leur était destinée, ou tout du moins une vie comparable à celle qu’ils auraient vécue dans la nature. Ne pensez-vous pas qu’ils voudraient vivre dans un endroit pareil à l’océan, leur véritable demeure? Et dans quelle sorte de réservoirs minuscules seront-ils confinés pendant les mois qu’il vous faudra pour construire ces bassins plus vastes?

news-140815-2-1-2009-seaworld-shamu-400w

Alors que vous envisagez de construire de plus grands bassins, rappelez-vous que l’opinion publique est de plus en plus défavorable et que toujours plus de gens s’engagent à arrêter de soutenir l’industrie des delphinariums, qui finance la capture de cétacés sauvages dans le monde entier et le massacre des dauphins à Taiji, au Japon. Sachez que vos collègues de l’Aquarium national de Baltimore, aux États-Unis, envisagent actuellement d’arrêter leurs spectacles de dauphins et de déplacer ceux encore en captivité dans des enclos marins en réponse à l’opinion publique et aux préoccupations pour le bien-être des animaux. Vous aussi, vous avez la possibilité d’aller de l’avant et de faire ce qui est juste pour les animaux dont vous avez la charge tout en créant un précédent et en donnant l’exemple en tant que l’une des plus grandes sociétés de parcs marins du secteur.

 

De plus, alors que vous envisagez de commencer bientôt l’agrandissement des bassins dans votre parc de San Diego, n’oubliez pas qu’un projet de loi en Californie vise à interdire les spectacles d’orques et, à terme, la captivité des orques dans tout l’État. Le comité des parcs de Vancouver a récemment voté l’interdiction de l’élevage de la plupart des orques et des dauphins dans l’aquarium de Vancouver et davantage d’exemples de ce type suivront. Les temps changent, il vous faut adopter un nouveau modèle économique pour évoluer avec eux. SeaWorld coulera-t-il ou parviendra-t-il à rester à flot?

news-140815-2-2-katina_and_makaio_orca-400w

Sea Shepherd vous exhorte à faire le choix le plus logique, le plus empathique et le plus raisonnable: celui de déplacer les orques de vos parcs dans des enclos marins. Même si l’agrandissement des bassins améliorerait la vie quotidienne de vos orques, il existe une bien meilleure solution. Des enclos marins leur permettraient de vivre de manière relativement tranquille: plus de cage en béton, plus de spectacles forcés devant des foules avec de la musique trop forte. Imaginez-les dans un espace plus grand où elles pourraient étirer leur corps imposant, sentir les courants marins et vivre dans l’eau sans chlore de l’océan.

Une fois pour toutes, il est temps que vous arrêtiez de vous demander « Qu’est-ce qui nous permettrait d’augmenter nos bénéfices », et que vous commenciez à vous demander « Que faire pour le bien-être des baleines? »

Sincères salutations,
Sea Shepherd

http://www.seashepherd.fr/

 

3 réflexions sur “Lettre ouverte à SeaWorld par Sea Shepherd

    • ???? Ils faut tous les relâchés ils ont tous besoin d espace on ne voudrais pas vivre emprisonnée la race humaine doit arrêté de penser être la race supérieure sur cette planète les animaux on leur place et ne sont pas dénudées d émotions ils faut les respecter qui nous sommes pour les manipuler ainsi du bon sens svp

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s