La Fabrique des mots Erik Orsenna

51oNuArN7wL._

Dans un pays fort, fort éloigné, vit un tyran quelque peu illettrée et surtout stupide. Diminuer la liberté matériel de ces compatriotes ne lui suffit plus, il s’attache à une liste officielle de douze mots autorisés, et rien de plus. Absence de langage, raccourci de communication, une étincelle littéraire si vite arrivé et la résistance qui s’organise. La rébellion des autres mots, une maîtresse surexcitée, une classe en effervescence intellectuelle, et en avant la création !

une histoire sympathique avec une héroïne rebelle (Jeanne), des personnages primordiaux attachants ou hauts en couleur, des lieux insolites  agrémentent cette intrigue colorée, facétieuse et extrêmement intelligente. Erik Orsenna aurait pu tomber dans le tout éducatif, agrémenté de pédagogie.
Il n’en est rien : il ouvre le lecteur à la création du langage, lui montre l’étonnante richesse des langages étrangers et en quoi tous interagissent, rappelle que plus une personne possède un répertoire riche, meilleurs seront sa communication et ses rapports avec autrui, car à une situation donnée, elle usera du mot juste (les synonymes se rapportent à une même idée globale mais lui confèrent chacun, une nuance subtile).

Découpé en seize brefs chapitres, ce texte idéal ouvre sur l’apport fondamental de l’étymologie.

Orsenna nous ravit par sa plume légère et gourmande, par sa connaissance des mots, qu’il n’étale en aucun cas gratuitement et par sa perception du récit à portée de tous, grands ou petits.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s