Un siècle d’école publique

61-G2olVIDL._SL500_AA300_

Cette instruction publique prend clairement source sous la monarchie constitutionnelle, celle qui annihile le droit divin et transpose le pouvoir du roi à la Nation. Des précurseurs comme Diderot, chef de file des philosophes instructeurs, des rebelles comme Robespierre, des auteurs idéologisés comme Victor Hugo tracent à grands traits leur conception d’une école républicaine qui soit à la fois obligatoire, gratis et – surtout – laïque, sous l’égide de la sacro-sainte parité des chances. Celle-ci met un siècle à s’imposer vraiment et d’autres décennies à évoluer, au gré des certitudes changeantes, des réformes qu’exige la modernité.

Cet ouvrage illustré, très amplement documenté, traverse dans le détail toutes les facettes de cet univers préservé, de l’élan déterminante donnée par Jules Ferry sous la IIIe République aux heures actuelles et leur cocon douillet. Au fil des pages apparait ce quotidien bon enfant, fréquemment cocasse, de la leçon de choses à la photo de classe, des problèmes de robinets qui filent à l’heure du goûter, avec la volonté première de faire réapparaître des images, des impressions, des sentiments quasi universels, joliment hiérarchisés dans le «conscient collectif» français.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s