THE BORGIAS SAISON 1 DÉBARQUE LE 26 SEPTEMBRE 2012 EN DVD

THE BORGIAS SAISON 1 DÉBARQUE LE 26 SEPTEMBRE 2012 EN DVD PARAMOUNT HOME INTERTAINMENT

THE BORGIAS SEXE, POUVOIR, MEURTRE… AMEN !

Véritable phénomène tout droit venu d’outre-Atlantique, la série “The Borgias” invite à se replonger avec émerveillement dans l’histoire. Celle de la Renaissance, mais aussi celle de cette famille, devenue célèbre de par ses irrémédiables penchants pour la corruption, le mensonge, le sexe… et la religion !
Signée Neil Jordan et portée par l’acteur oscarisé Jeremy Irons, cette première saison entraîne le spectateur dans une inéluctable quête de pouvoir. Bienvenue dans une famille vraiment pas comme les autres, à retrouver en DVD le 26 septembre 2012 !

SYNOPSIS DE LA SÉRIE
Cette série dramatique, inspirée de “The Tudors” et créée par Neil Jordan, dresse le portrait de l’une des familles les plus fascinantes de l’histoire et offre un plongeon dans l’Italie de la Renaissance. “The Borgias” retrace la vie de cette dynastie tristement célèbre pour ses crimes et faits de corruption. La série est en particulier centrée sur Rodrigo Borgia, qui devint le pape Alexandre VI en 1492.

DANS LA SAISON 1
À la mort du pape Innocent VIII, le cardinal Rodrigo Borgia, issu d’une
famille de nobles du royaume de Valence, en Espagne, lui succède au Vatican en 1492, non sans avoir intrigué pour en arriver là. Le représentant de Dieu sur Terre, désormais nommé Alexandre VI, est en effet dénué de tout scrupule. Quand il ne résout pas les affaires à coup de pots de vin et de chantage, il s’en remet à la violence. Son accession aux plus hautes marches de la hiérarchie cléricale ouvre la voie aux péchés, dont lui-même et sa famille se rendent coupables. Rodrigo Borgia est marié à Vannozza de Cattanei et père de plusieurs enfants, dont Cesare et Luc rezia. S a liaison avec une jeune et jolie
patricienne romaine de 15 ans lui donnera encore un fils. La scandaleuse
histoire de la dynastie Borgia peut commencer…

ENTRE HISTOIRE AVEC UN GRAND H ET HISTOIRES DE FAMILLE…
« The Borgias” relate l’histoire d’une noble famille de la Renaissance italienne, qui eut une grande importance politique et une fâcheuse renommée. La série se concentre sur les intrigues, les complots et les guerres menés par ou contre les Borgia, accusés tour à tour d’empoisonnement, de fratricide, d’inceste… Dans l’Italie du XVe siècle, cette famille cherche à survivre, alors qu’elle est haïe en raison de ses méthodes contraires aux moeurs, mais aussi de ses origines espagnoles. En effet, venue du royaume de Valence, rien ne la prédispose à un tel destin. Pourtant, le sort en est jeté à travers Rodrigo, le futur pape Alexandre VI, sa fille bien-aimée Lucrezia, qu’il sacrifie à ses ambitions, et son fils Cesare, qui inspira le Prince de Machiavel. Une légende qui a contribué à faire des Borgia le symbole de la décadence de l’Église à la fin du Moyen Âge.

Au centre des intrigues de la série se trouve Rodrigo Borgia, cet homme
qui voulait à tout prix devenir pape et qui parvint à ses fins en 1492, sous le nom d’Alexandre VI, après de sombres et innombrables manipulations. À la tête du clan des Borgia, cet homme à la fois impitoyablement ambitieux et entièrement dévoué à sa famille tire parti de sa position au sein de l’Église catholique pour obtenir pouvoir, influence et argent. Très perspicace, il manigance sans cesse pour prendre le dessus sur ses rivaux, mais apprécie aussi les plaisirs charnels, faiblesse que ses ennemis ne sont pas sans ignorer.

Tournée à Budapest, la série reconstitue à l’écran l’époque de la fastueuse Renaissance italienne. Des costumes et des décors somptueux, pleins d’ors et de tissus précieux, mettent en valeur les personnages tout comme l’intrigue. Sur un fond musical associant guitares méditerranéennes et chants sacrés, la photographie, très lumineuse, est une véritable réussite.
Authenticité et réalisme permettent ainsi à “The Borgias” de rappeler
l’esthétique des tableaux de la Renaissance, lui conférant un caractère
très cinématographique.
En pleine Renaissance, entre pouvoir et corruption, la politique et la religion sont omniprésentes dans cette série tout public, qui mêle habilement drame et histoire. Histoire avec un grand H, mais aussi histoires de famille(s)… Sans oublier l’argent, l’amour et la haine, bien sûr ! Bref, tous les ingrédients sont réunis dans le scénario de “The Borgias”,
qui fait revivre les aventures palpitantes d’une famille ayant inspiré de nombreux romans, jeux, films, bandes dessinées…

UN CASTING ÉPATANT
C’est un monstre sacré, Jeremy Irons, qui incarne le personnage central
de la série : Rodrigo Borgia. Exigeant et charismatique, cet acteur interprète souvent des personnages froids et inquiétants. Si on l’a admiré dans de nombreuses grosses productions, il a également tourné dans des films d’auteur remarqués. Particulièrement riche, sa filmographie compte des chefs-d’oeuvre de styles aussi différents que “Fatale” de Louis Malle en 1982, “Faux-semblants” de David Cronenberg en 1988, “Une journée en enfer” de John McTiernan en 1994, “Kingdom of Heaven” de Ridley Scott en 2005, “Inland Empire” de David Lynch en 2007 et la liste est encore longue… En 1990, la profession le consacre en lui décernant l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans “Le Mystère von Bulow” de Barbet Schroeder.

Jouant Lucrezia Borgia, la fille du pape, Holliday Grainger campe une douce jeune femme, adorée par son père, mais mariée de force à un homme brutal pour sceller une alliance entre deux familles avides de pouvoir. Cette actrice britannique s’est distinguée principalement dans des séries télévisées comme “Robin des bois”, “Merlin” ou encore “Demons”. Elle a également joué en 2011 dans le film “Jane Eyre” de Cary Fukunaga, puis a donné la réplique à Robert Pattinson en 2012 dans le “Bel Ami” de Declan Donnellan et Nick Ormerod.

Véritable matriarche qui veille bec et ongles sur sa maisonnée, Vannozza Cattanei est la mère des enfants de Rodrigo Borgia. C’est l’actrice anglaise Joanne Whalley qui lui donne vie, après s’être illustrée dans de nombreuses séries, dont “Coronation Street”, l’un des programmes télévisés les plus suivis au Royaume-Uni depuis 1960. Au cinéma, on a pu la voir dans “Willow” de Ron Howard en 1988, où elle joue Sorsha, la fille de la maléfique reine.

Sans compassion et aimant braver le danger, Micheletto Corella est l’homme fort du pape Alexandre VI, qui a tourné sa veste pour servir les ambitions de ce dernier. Derrière ce personnage maléfique se cache l’acteur britannique Sean Harris. Après quelques apparitions au cinéma, on l’a remarqué en 2012 dans “Prometheus”, le dernier blockbuster de Ridley Scott, où il interprète Fifield, géologue transformé en mutant.

Enfin, Simon McBurney se glisse dans la peau de Johann Burchard, prélat d’origine française, devenu maître des cérémonies de la cour pontificale et témoin de la vie dissolue du pape Alexandre VI. À la fois homme de théâtre, de télévision et de cinéma, on l’a admiré dans “Le Dernier Roi d’Écosse” de Kevin Macdonald en 2006, puis dans “Harry Potter et les reliques de la mort” de David Yates et “Robin des bois” de Ridley Scott en 2010.

La série “The Borgias” est sortie tout droit de l’imagination fertile de Neil Jordan, qui l’a créée et réalisée. Cet écrivain irlandais couronné de succès a en effet mis sa plume au service du septième art. On lui doit notamment “The Crying Game”, sombre manipulation autour de l’IRA, qui a remporté l’Oscar du meilleur scénario original et a été nommé dans les catégories meilleur film et meilleur réalisateur en 1992. Il a également réalisé “Entretien avec un vampire” avec Tom Cruise et Brad Pitt en 1994, deux fois nommé aux Oscars, ou encore “À vif”, en 2007, thriller mettant en scène une Jodie Foster assoiffée de vengeance.

LE PHÉNOMÈNE « THE BORGIAS »
Dès sa première saison, la série “The Borgias” a reçu un accueil phénoménal de la part du public comme des critiques. Ces derniers ont tout particulièrement souligné la qualité du casting, emmené avec brio par un Jeremy Irons survolté, mais aussi l’esthétique irréprochable de la mise en scène et les décors absolument fastueux.
C’est en avril 2011 que la diffusion de “The Borgias” a commencé sur la chaîne américaine Showtime, qui s’est imposée comme le must en matière de séries télévisées créatives et anticonformistes, puisqu’on lui doit, entre autres, “Californication”, “Weeds” ou encore “The L. World”. En France, la série a connu une diffusion plus confidentielle sur la chaîne TPS Star à partir de janvier 2012.
Aux États-Unis, “The Borgias” a séduit plus de 3,7 millions de téléspectateurs : un record pour une série dramatique. Devant un tel succès, Showtime a d’ailleurs produit une deuxième saison, diffusée à partir d’avril 2012, tandis que la troisième est prévue pour 2013.

« THE BORGIAS » SAISON 1

9 ÉPISODES DE 52 MINUTES

COFFRET 2 DVD

BONUS:

• L’oeil du directeur photo
• Construire la Rome médiévale
• La création des costumes
• Biographie des acteurs
• Galerie de photos
• Le rôle de cesare
• Bêtisier
• Connectez-vous

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s