Histoire de l’écriture Anne-Marie Christin

« L’art ne reproduit pas le visible, il rend visible », a écrit Paul Klee.

L’Histoire de l’écriture repose sur le même principe :

l’écriture ne reproduit pas la parole, elle la rend visible. Le support de l’image est devenu celui de l’écrit, et il en a déterminé le fonctionnement. Que l’invention de l’idéogramme soit liée aux pratiques divinatoires et à la lecture du ciel étoilé en Mésopotamie et en Chine nous le confirme. Trois sections ont été ménagées dans cette Histoire. La première, qui s’ouvre par une réflexion sur « l’inscrit avant l’écrit », est consacrée aux premiers systèmes d’écriture, ainsi qu’aux réinventions auxquelles ils ont donné lieu dans les civilisations ayant choisi de les adapter à leur langue et à leur culture. La deuxième se concentre sur les alphabets, leur histoire et leur diffusion. La troisième montre comment l’alphabet occidental est parvenu à réintégrer l’image dans son système à travers ses incarnations successives, manuscrites et imprimées. Elle se conclut par une interrogation concernant les rapports nouveaux qu’entretient l’écriture avec l’écran informatique. 😉

Anne-Marie Christin chez Flammarion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s